Que vous ayez un grand jardin, un bout de pelouse ou un balcon, vous pouvez cultiver vos légumes et herbes aromatiques dans un potager en carrés.

Depuis quelques années, j’ai organisé dans mon jardin deux potagers en carrés. L’un près des ruches et des mûres sauvages, l’autre juste en face de la cuisine. Ce sont deux conceptions différentes.

Pour participer pleinement à la vie de la maison, celui de la cuisine est surélevé. D’une part il est très agréable de voir pousser ces herbes aromatiques devant sa fenêtre, d’autre part, il est construit sur une base surélevée pour l’avoir à hauteur des yeux. Cette méthode m’a permis de me rendre compte qu’un potager à hauteur d’homme (de femme!) est beaucoup moins fatigant à entretenir.

Celui-ci est placé devant les fenêtre de la cuisine et accueille les herbes aromatiques. Pas besoin de faire des kilomètres pour se servir!

potager en carré

potager en carré

Je regrette maintenant de ne pas avoir construit l’autre potager sur le même principe. Avis aux amateurs!

Le potager placé à même le sol est composé de neuf carrés pour une surface de terrain de 10 m sur 5m. Chaque carré fait 1 mètre sur 1 (évidemment puisqu’il est carré!). Je les ai rempli de terre végétale mélangée à du terreau de feuilles fabriqué sur place.

Il est bordé par une barrière en châtaignier, ce qui apporte non seulement un élément de charme mais le protège des petits gourmands qui guettent dans les environs.

L’avantage du potager en carrés, c’est qu’il est très facile à entretenir.

Pas besoin de labourer pendant des heures. La terre étant légère, j’ai souvent besoin d’une griffe et d’une petite pelle pour m’en sortir. Je ne mets aucun engrais. J’enrichie d’année en année mes carrés avec du compost.

Si on le surveille un peu tous les jours, le potager demande peu d’entretien. Il faut juste être vigilant pour ne pas laisser les mauvaises herbes tenir compagnie à vos légumes.

Ne comptez pas sur moi pour vous dire qu’il faut planter les salades à 10cm du bord et 15cm de sa voisine.

Et voilà, 60% de mes lecteurs sont partis!

Désolée, ici c’est la décontraction, je plante comme je pense. Si les légumes se plaisent, ils poussent, sinon je les enlève et les place dans le compost. Finalement tout le monde est content.

Il y a quand même certaines règles à respecter mais j’avoue les transgresser souvent et ça marche quand même!

Nous sommes donc au mois de mai. C’est bien connu, »en mai fait ce qu’il te plaît »!

L’avantage de ce mois est que vous n’êtes plus obligé de protéger vos plants. Vous pouvez directement les mettre en pleine terre, excepté quelques semis frileux si vous êtes très au nord. Vous risquez encore quelques gelées matinales jusqu’au 15 mai.

J’avoue que pour mon potager en carré, je ne fais pas de semis, du moins pas encore mais je vais certainement tenter l’expérience cette année. Pour l’instant, je préfère acheter des jeunes plants chez des pépiniéristes sérieux comme l’ortie-culture où je trouve toujours une collection très diversifiée de tomates. Ils ont un site mais ne vendent pas par correspondance. J’ai trouvé un joli site où vous pouvez acheter des graines bio, vous pouvez aller le visiter, vous y passerez un agréable moment: La ferme de Sainte Marthe.

Pas de panique, samedi dernier, j’ai trouvé quelques plants de salades sur le marché. Elles ont déjà trouvé leurs places!

Cette année, j’ai essayé une plante que je vous conseille fermement (mais avec douceur!): le crosne.

C’est un légume largement oublié sur les marchés mais qui gardera longtemps sa place dans mon potager en carré. Le crosne est un légume racine, riche en protéines et sels minéraux. Rien que ça, j’ai envie de l’avoir dans mon assiette!

Lors d’une exposition de jardin, j’ai trouvé un plant de crosne et j’ai voulu tenter l’expérience.

Dans la première quinzaine d’avril, j’ai planté le petit godet dans un carré. La terre est légère, je l’ai mélangé avec du terreau de feuilles. J’en ai pris soin comme pour les autres plantes mais comme je n’avais pas mis d’étiquette, je l’ai oublié. Je ne le dirai jamais assez: mettez des étiquettes dès la plantation, parce que les mois ont passé et il est facile d’oublier l’aventure que vous vouliez tenter en début d’année lorsque l’automne arrive.

étiquette de jardin

étiquette de jardin

Début novembre, je me suis retrouvée avec une belle plante. J’ai tourné autour en me demandant ce que j’avais bien pu planter là! En tout cas, je savais que ce n’était pas une mauvaise herbe, mais dans l’interrogation totale, j’ai pris la décision de l’arracher (et oui, les jardiniers sont de véritables entrepreneurs. Nous sommes toujours en train de prendre des décisions!).

Quelles ne fût pas ma surprise lorsque je fis sortir de terre, de minuscules tubercules blanches tortillées comme des vers accrochées à de fines racines. Ma mémoire s’est réveillée. J’étais ravie devant ce cadeau de noël précoce!

Je sais que vous êtes ici pour entendre parler du potager en carré, mais je vous assure que cette plante en fait partie. Si je vous ai décidé à en planter, je fais des bonds de joie!

La préparation culinaire du crosne est hyper simple, comme sa culture. Je vous renvoie à la recette que j’avais écrite sur mon autre blog qui parle de tout et de rien suivant l’envie du moment, ce qui me permet de rester concentré sur celui-ci consacré au jardinage.

Le secret se passe dans la cuisson. Il faut qu’il reste légèrement croquant. Sa saveur est d’une finesse incomparable!

J’ai fait l’erreur de tous les récolter (par gourmandise, j’avoue!). La prochaine fois, je laisserai quelques tubercules en place, pour pouvoir en récolter facilement l’année suivante.

Attention c’est une plante qui peut devenir envahissante!

Bon, j’arrête là parce que, vous le comprendrez si vous restez à lire mes petites fiches, mon enthousiasme peut déborder sur la nature principal du sujet!

Vous habitez en ville, pas de problème, vous pouvez récolter vos légumes.

Si vous décidez de faire un carré potager sur le balcon de votre appartement parisien, vous pouvez préparer vos semis, (très facile à trouver dans les grandes villes) devant la fenêtre de votre salon (très chouette en déco!) et les replanter quand ils ont pris un peu de force.

Vous pouvez même le construire si vous êtes bricoleur(se), vous en trouvez facilement sur internet. Comme j’aime donner des adresses, vous pouvez visiter le site de Botanique éditions. Taper dans la barre de recherche « carré potager ». Vous en aurez quelques exemples, en plus d’avoir le plaisir de consulter ce site que je trouve très attrayant surtout au niveau des étiquettes. Non, je ne suis pas sponsorisée!!

Cette article vous a t-il donné l’envie de tenter l’aventure?